Un trait d'union pour notre famille

Bonjour à tous ... et bienvenue sur le blog de la famille Assencio !

Suite à l'idée suggérée par Geneviève à Montpellier, je vous annonce la création du Blog Les Enfants de Diego et Manuela. Il a suffi de quelques clics pour le créer, il nous faut maintenant prendre l'habitude de le nourrir pour conserver l'esprit que nous ont transmis nos grands-parents. D'images et de souvenirs, de nouvelles et d'optimisme.


Avec un seul mot d'ordre : du Jaleo, oui, du rumbo, non !!!

mardi 26 mai 2015

Chloé
Coucou, nous avons 1 an aujourd'hui!!
Mathilde
Bises à tous!!

vendredi 8 mai 2015

"NE PAS SUBIR"de par Michel Droit, académicien.

Retrouvé dans notre grand livre d'histoire, cet article de Michel Droit : Ne pas subir

On  sait que la devise personnelle de Jean de Lattre de Tassigny fut toujours "Ne pas subir". Lui-même se l'était composée.Nulle autre ne lui eût mieux convenu. Face aux pires épreuves de la vie, celles qui devaient l'atteindre dans son coeur et dans sa chair, il demeura jusqu'au bout fidèle avec intransigeance. 

Or quelle devise, à condition d’oser la formuler, viendrait aussi opportunément au secours du temps qui est le nôtre ?
Serait-il donc déjà trop tard pour tenter de l'enseigner aux Français ? Ne pourrait-on, au moins, la leur souffler à l'oreille, plutôt que de constamment leur chanter les berceuses de leurs propres démissions, plutôt que de leur inoculer doucereusement les nonchalants virus de toutes les soumissions, plutôt que de proscrire de leur vocabulaire, et de laisser complaisamment tourner en dérision, ces mots synonymes de valeurs, qui autrefois soulevaient notre peuple pour la défense de son sol, de sa vie, de sa civilisation.


"L'âme commune de l'armée Rhin et Danube est née de l'amalgame intime et fraternel des 250 000 soldats venus de l'Empire et des 137 000 FFI. » : Maréchal de Lattre de Tassigny

"C'est nous les Africains " .. sur la ligne Maginot du désert, campagne de Tunisie

En ce temps de commémoration, j'ai ouvert une page de notre grand livre d'histoire
" Sur la ligne Maginot du désert : la ligne Mareth"
Germain Roux



Voilà que j’arrive là-bas, en bas de Gabès, on était à la ligne Mareth. 
On était quelques pieds noirs au milieu d’un régiment d’engagés, le R.A.C.T., régiment d’artillerie colonial tunisien.

Quand on était au rapport, on était obligé de prendre une branche d’olivier et de la passer devant la bouche. Si on ouvrait la bouche, les mouches rentraient jusqu’au fond de la gorge.
Quand on n’avait rien à faire, on prenait une pelle et puis, nous voilà partis à la chasse aux scorpions. On couchait au milieu d’eux et sous chaque pierre qu’on levait, il y en avait 3 ou 4. Alors, on s’amusait : on prenait de l’alpha et on mettait le scorpion au milieu. On mettait le feu et quand le scorpion, il voyait qu’il allait brûler, il se piquait.

Mais quel pays !
Les jeunes de France qui n’avaient pas l’habitude du soleil, il y en a plusieurs qui sont morts comme ça. 
Nous, on faisait attention au soleil.

J’ai vu des chevaux, des beaux chevaux de France, du 67 d’artillerie de Constantine, ils avaient été amenés là-bas, il y en a qui ont pris ce coup de soleil- là, ils ont été obligés de les abandonner. Ils ne pouvaient ni avancer, ni reculer : ils avaient le cerveau brûlé. 

jeudi 30 avril 2015

archives du bled : 1er mai 1915


Notre "téléphone arabe" familial redémarre après une petite coupure provoquée par des difficultés techniques . Heureusement que notre expert informatique, Nicolas a réussi une fois de plus à trouver la solution. Vive le progrès quand on sait le maîtriser !!

Et dire qu'il y a tout juste un siècle, dans des conditions effoyables, la correspondance était toujours maintenue, même sur les champs de bataille. 
Dans les tranchées, entre deux canonnades, il suffisait de disposer du " stylo du soldat"  et de tremper la plume  dans un liquide quelconque, à portée de main : de l'eau, du vin ,du café ou du thé. Ou simplement de déposer simplement un léger filet de salive sur la plume pour pallier au manque d'encre. 
Le stylo, de marque française, était en vente dans les imprimeries, à un prix modique : un franc.
De cette grande période, nous conservons dans les archives familiales, cette jolie carte postale, envoyée du front, à Manuela par l'un de ses frères, parti défendre la Patrie.

Porte- Bonheur















lundi 27 avril 2015

La Smala s'agrandit

                                                                                                                                                                    
Je suis arrivée mardi 21 avril à 2h30, je m'appelle Hannah et je viens rejoindre la grande famille ses enfants de Diégo et Manuela.  Mon Papa Nicolas et surtout mon Papé m'ont dit que j'avais beaucoup de cousins et cousines...Je fais déjà la joie de ma grande sœur Esther, mon frère Ruben préfère courir dans les couloirs de la maternité....

vendredi 27 février 2015

joyeux anniversaire Gaël ;)



Aujourd'hui est la célébration du troisième anniversaire de mon filleul Gaël.
On voit le temps qui nous rattrappe petit à petit, mais cela est normal car une nouvelle génération s'épanouit pour succéder à la précedente. Alors je te fais la promesse de te chérir de tout mon coeur en tant que marraine et te souhaite un JOYEUX ANNIVERSAIRE !!

Les souvenirs restent, c'est pourquoi même si Jean-luc n'est plus parmi nous, nous lui souhaitons un bon anniversaire. Il veille sur nous tous car sa présence est gravée dans nos coeurs pour l'éternité.

Marie.L

samedi 14 février 2015

BONNE SAINT VALENTIN!

Hola Tout le Monde!
En ce samedi 14 février 2015, ♥"Dia del Amor"♥
Chaussette et Prosper se joignent à moi pour vous souhaitez à toutes et à tous une agréable Saint Valentin!
Plein de Bisous, de Tendresses et d'Amour!
Bye ;)

JOYEUX ANNIVERSAIRE, LOUIS


                                  Joyeux Anniversaire Louis

Dimanche 8 Février : petit goûter pour cette première année

Admirez la réalisation de ma jolie maman Karel : un gâteau en forme de montgolfière avec mon prénom en biscuit. Car dans la famille, on adore tous voyager.
Quant à mon papa Nicolas, il a réalisé un film dans lequel j'étais le héros. Un an d'aventures. Quel succès, j'ai eu !!



lundi 9 février 2015

C'EST LA FETE CHEZ LES ASSENCIO, carnaval à Nice



C'est à Nice, que le pivot central du clan Assencio -Riquelmé, avait élu domicile ou plutôt avait trouvé refuge. Dans une dernière phase d'émigration, nommée pudiquement rapatriement. 
Nice, la capitale française du Carnaval. 
Se déguiser, on savait faire aussi, dans le bled. Inutile de louer des costumes, on bousculait simplement les armoires pour redonner vie aux  vêtements. 
Aux Chênes, l'auberge de Marie et Germain,  le carnaval battait son plein. Manuela , avec un beau chignon, une écharpe fleurie sur les épaules, saluait la nouvelle arrivée, la novia de Joseph, Marie-Christine. Une belle fausse asiatiatique que son petit-fils avait  chiné à Saint Tropez. Certainement, un samedi matin, jour de marché, Place des Lyces, quand vêtu d'une kachabia en poils de chameau, il vendait ses breloques plus ou moins africaines. La face noircie par le charbon pour faire plus authentique.

Le carnaval approche. L'auberge des Chênes, chez les descendants de Marie et Germain, assure toujours le gîte et le couvert. N'oubliez pas de réserver. Le dimanche 15, on est pratiquement complet. Mais sonnez quand même, car on arrive toujours pousser les murs.

JOYEUX ANNIVERSAIRE, YVES



La tante Marie , avant d'aller à Mascara , a fait un détour dans le Sersou pour embrasser sa soeur Manuela et son beau-frère Diego. Retrouvailles festives à Vialar. 
Yves, le premier nominé de la troisième génération, a la lourde tâche de porter sa cousine Mireille. Il l'assume aisément. La nature l'a doté d'une telle force  que dans la famille on ne pensait pas "fort comme un turc" mais "fort comme un Yves". 


Alors, en ce beau jour d'anniversaire, nous sommes tous près de toi Yves, les jeunes et les moins jeunes, pour pousser la porte de la cave d' Eauze et pour porter à nos lèvres un petit verre d'armagnac dont tu possèdes le secret de la fabrication. 
Car nous savons tous qu'en plus de tes aptitudes physiques reconnues, tu possèdes un coeur aussi large que la plaine du Sersou.


Avec toute notre affection
Grosses bises de nous tous