Un trait d'union pour notre famille

Bonjour à tous ... et bienvenue sur le blog de la famille Assencio !

Suite à l'idée suggérée par Geneviève à Montpellier, je vous annonce la création du Blog Les Enfants de Diego et Manuela. Il a suffi de quelques clics pour le créer, il nous faut maintenant prendre l'habitude de le nourrir pour conserver l'esprit que nous ont transmis nos grands-parents. D'images et de souvenirs, de nouvelles et d'optimisme.


Avec un seul mot d'ordre : du Jaleo, oui, du rumbo, non !!!

samedi 20 décembre 2014

J moins 5 avant l'arrivé de Papa Noel!

SALUT A TOUS!

Bon tout d'abord j'espère que Marco, Bernard, Joseph, Henry, Jean Edouard, Yves, Jean Marie et tous les Hommes de la famille n'avez point oublié d'écrire votre lettre au Père Noel!
Faut pas déconner avec ça les gars! ;)
Une petite apparition furtive sur le blog familiale pour vous passez le bonjour depuis Nice!
J'espère que tout va bien pour Tous!
Bonne fête de Noel et de fin d'année à Vous!
(une petite vidéo de la famille avec une musique de Papa)
Bisous et à bientôt!


lundi 8 décembre 2014

notre premier Noël se prépare


Avec quelques jours d'avance, le Père Noël est passé par Bordeaux pour prendre dans ses bras Chloé et Mathilde , à la grande joie d'Estéban.
Notre premier photo, pour vous.


jeudi 4 décembre 2014

COUCOU TOUTE MA FAMILLE!

J'espère que vous allez Bien et que le mois de décembre démarre le plus sereinement possible pour TOUS!
3semaines nous sépare de Noel, comme le temps passe..
J'imagine avec douceur que chacun d'entre vous aura entrepris cet agréable moment hivernal afin de décorer avec Amour et Bonheur vos chaudes demeures d'un beau sapin de Noel, guirlandes, bougies..avec plein de tendresse!! (moi je l'ai fait)!
Enfin voila!
Je pense bien fort à vous ma Jolie Famille!
Vous me manquez et j'espère que nous serons très vite réunis pour passer un super moment ensemble!

(Je communique pour ceux qui n'ont pas mes coordonnées, mon adresse e-mail et mon numéro de téléphone portable)
delacourcyril@hotmail.fr
tel: 06 29 81 78 13
n’hésitez pas!
BISOUS!

mardi 18 novembre 2014

JOYEUX ANNIVERSAIRE MARIE


Mon petit coeur, 
 je te remercie pour ta disponibilité, ton écoute et ta gentillesse.

Nous te souhaitons une merveilleuse année 
et la réussite de tous tes projets.

 Avec toute notre tendresse



dimanche 16 novembre 2014

à notre journaliste de la Gazette de St Eugène



Nous souhaitons un joyeux anniversaire à Bernard, le copain d'Augustia la cousine de Gagayous. . 
Aujourd'hui, il glisse sur une nouvelle décennie avec toujours l'humeur taquine. 
Après la découverte de la Sierra del Salado, dans l'Andalousie profonde, nous lui souhaitons une merveilleuse année très entourée et bien remplie. 
Il lui resterait au programme encore un Compostelle espagnol à terminer entre des escapades familiales à Paris, à Singapour et à Lectoure.  
Peut être trouvera-t-il le temps de nous croquer à la plume ou au pinceau quelques unes de ses aventures.
Avec toute notre affection






jeudi 13 novembre 2014

Journée de la gentillesse



Fêter la gentillesse ?  Oui, évidement mais sans la cantonner à un seul jour dans notre calendrier.
On parle aujourd'hui du pouvoir des gentils : dans la grande Smala, c'est une pratique courante






mardi 11 novembre 2014

débarquement à Cavalaire



Ils ont débarqué à Cavalaire, le temps d'une commémoration et les souvenirs reviennent.
Charmants et séducteurs, comme les Américains,  à Bedeau, en 194...

Sur le monument aux morts de Vialar, hommage aux disparus






Pour tous ceux que l'Histoire a fait plonger dans l'oubli mais pas dans le déni. 
Sur la sépulture anéantie à Vialar, sur le cénotaphe déboulonné de Bourbaki, je dépose aujourd'hui ce poème de Victor Hugo. 



 H e u r e u x   c e u x   q u i   s o n t   m o r t s  ...


Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle,
Mais pourvu que ce fût dans une juste guerre.
Heureux ceux qui sont morts pour quatre coins de terre.
Heureux ceux qui sont morts d'une mort solennelle

Heureux ceux qui sont morts dans les grandes batailles,
Couchés dessus le sol à la face de Dieu.
Heureux ceux qui sont morts sur un dernier haut lieu,
Parmi tout l'appareil des grandes funérailles.

Heureux ceux qui sont morts, car ils sont retournés
Dans la première argile et la première terre.
Heureux ceux qui sont morts dans une juste guerre.
Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés.

Heureux ceux qui sont morts, car ils sont retournés
Dans ce premier terreau nourri de leur dépouille,
Dans ce premier caveau, dans la tourbe et la houille.
Heureux les grands vaincus, les rois désabusés.

Heureux les grands vainqueurs. Paix au hommes de guerre
Qu'ils soient ensevelis dans un dernier silence.
Que Dieu mette avec eux dans la juste balance
Un peu de ce terreau d'ordure et de poussière. (...)

Que Dieu mette avec eux dans le juste plateau
Ce qu'ils ont tant aimé, quelques grammes de terre.
Un peu de cette vigne, un peu de ce coteau,
Un peu de ce ravin sauvage et solitaire. (...)

Que Dieu leur soit clément et que Dieu leur pardonne
Pour avoir tant aimé périssable.
C'est qu'ils en étaient faits, Cette boue et ce sable,
C'est à leur origine et leur pauvre couronne. (...)







VIALAR , à la mémoire de nos soldats morts pour la Patrie,

                   Jeudi dernier eut lieu, dans notre centre, une cérémonie grandiose dans sa simplicité. Un service funèbre à la mémoire ds soldats morts pour la Patrie fut célébré dans la petite église pavoisée aux couleurs alliées. 
L'escadron de marche des 5e chasseurs d'Afrique, sous le commandement du capitaine de Corbie, se trouvant de passage dans notre localité, de nombreux soldats étaient venus prier pour leurs camarades tombés au champ d'honneur.



              La messe fut célébrée et d'émouvants cantiques furent exécutés d'une manière parfaite par les dames de la ville.
Dans une vibrante allocution toute remplie de patriotisme et qui fit tressaillir les coeurs, M  le curé de Vialar évoqua la mémoire des héros qui ont donné leur vie pour la défense du pays ; après quoi, l'assistance, recueillie et émue, se retira lentement.
                              texte paru dans la presse, le 26 février 1917



CORRESPONDANCE DE GUERRE d'HENRI et JEAN RIQUELME


La loi du 30 mai 1971 a été remise à jour, les militaires et marins des armées de terre et de mer mobilisés bénéficieront des franchises postales pour des lettres simples, ne dépassant pas le poids de 20 grammes. la désignation sur l'adresse de la qualité du destinataire, de son grade et du corps expéditionnaire auquel il appartient suffit pour assurer l'exemption du port aux lettres adressées aux militaires ou marins en campagne et à ceux qui blessés ou malades demeurent dans les hôpitaux même après la fin de la campagne. 

Bénéficiant de cette franchise postale comme tous les militaires, Henri qui maîtrise bien le français rédige des petits messages rassurants à l'encre ou au crayon tandis que Jean son aîné écrit en espagnol. 
Ainsi, chez les Riquelmé, à Mascara, des pans de la Mère Patrie deviennent familiers : Marseille ( l'abbaye de St Victor et la Caisse d’épargne),  Aix en Provence ( la grande fontaine), Lyon (le Palais de justice, le coteau de Fourvière, la place des Terreaux et le palais de la Bourse) , Pont-de Beauvoisin et Brabant-en-Argonne.  


"Que la France est belle mais je préfère l'Algérie"








"Aujourd'hui 4 février 1916, je repars au front; j'espère bien retourner un jour vous revoir à tous et que ce jour vienne vite".                                                                  Henri Riquelmé
.